Juin
21
Classé dans ACTUALITES le 21-06-2017

Le magasin de Saint Gaudens ferait les frais du plan de redresssement décision lundi du tribunal de commerce de Bobigny  (l’enseigne qui regroupe les enseignes Tati, Fabio Lucci, Gigastore et Degrif’Mania … magasins de déco Gifi, proposait de reprendre 1.300 emplois directs, soit 76% des effectifs). Sur St Go un magasin de plus qui ferme avec son cortège de salariées licenciées. Tout va bien en Macronie ils finissent le travail de la Hollandie et les salariés payent. VOIR AUSSI /http://www.commerce.cgt.fr/

Tribunal de commerce de Bobigny 26 juin : Agora distribution, qui regroupe les enseignes Tati, Fabio Lucci, Gigastore et Degrif’Mania, compte 140 magasins et plus de 1.700 salariés. Gifi prévoit de reprendre 1.428 emplois directs et 109 magasins,  ainsi que 24 franchisés.

 

Les élus CGT du Groupe Eram et la Fédération CGT Commerce et Services ont depuis des mois mené le combat pour le maintien de l’emploi des 1700 salariés de Tati.

La CGT a bataillé sur plusieurs fronts :
• le refus d’un plan social inacceptable dans sa version initiale présentée au comité d’entreprise ;
• l’exigence que le Groupe Eram qui a dégagé des bénéfices prenne ses responsabilités en investissant dans ses filiales.

Pour ce faire, la CGT a mobilisé toutes ses forces et ses moyens, notamment :
• l’interpellation du président Macron ; seul responsable de ce plan social ;
• le refus de signer l’accord majoritaire présenté le 26 mai, car jugé insuffisant.

Le 29 mai, le Tribunal de Commerce a donné satisfaction aux représentants du personnel en invitant fermement les repreneurs à améliorer leurs offres.

Cette stratégie a été payante, car ce gain de temps a permis de mettre sous pression les repreneurs ; de mettre sous pression le Groupe Eram ; et de faire intervenir l’Etat qui s’est engagé à financer un dispositif de reclassement de qualité et à faire pression sur Eram.

Au final, la CGT a contribué à ce que des avancées soient obtenues pour sauver les emplois, ce qui s’est traduit par :
• une amélioration des offres de reprises avec, une augmentation du nombre de magasins repris, un engagement sur le maintien de l’emploi par les repreneurs pour 24 mois (au lieu de 12 mois), une contribution de 2 millions d’euros au financement du plan social, un engagement de reclassement et de priorité d’embauche ;
• un engagement d’Eram à prendre en charge le reclassement interne et injecter dans le PSE la somme d’un million d’euros, ce qui porte le financement du plan social à 5 millions d’euros au lieu de 300 000 € annoncé au début de la procédure ;
• le versement d’une indemnité supra légale de 10 000€ par salarié alors que ni Eram, ni la direction de Tati n’ont accepté de financer.

La dernière étape de cette procédure aura lieu aujourd’hui car le Tribunal de Commerce doit choisir qui sera le repreneur.
A cette occasion, la Fédération CGT Commerce et Services appelle à une mobilisation massive dès 13h devant le Tribunal de Commerce de Bobigny (1-13 rue Michel de l’Hospital – 93008 Bobigny) pour maintenir la pression.

Les élus CGT du groupe Eram et La Fédération CGT commerce et services CGT resteront mobilisés, peu importe le repreneur, pour défendre les intérêts des salariés.

CP Mobilisation Tati cet après-midi.pdf

Contacts :

Hakima DJELLOUAH Déléguée syndicale Tél : 07 61 08 35 05

Abdenor GALLOUZE Délégué syndical Tél : 06 79 31 42 30

Sonia BODART Représentante syndicale Tél : 06 79 30 34 88

Contact : Amar Lagha, secrétaire général

Partager cet article : 
Poster un Commentaire
Nom:
E-mail:
Site Web:
Commentaire: