Élections des représentants des salariés dans les nouvelles communautés de communes issues des fusions de 2016.

Résultats globaux pour le Comminges : 17 Sièges CGT     2 sièges cfdt      1 siège sud

L’organisation syndicale CGT  présentait des candidat(e)s  dans les quatre nouvelles communautés de Communes du Comminges. Cela concernait près de 605 électeurs agents territoriaux travaillant dans ces nouvelles collectivités. La CGT a été au plus

près des agents pour, avec eux construire une vraie représentation de tous les agents, expliciter ses orientations et proposer une formation aux nouveaux élus. Le travail réalisé depuis quelques années par une équipe dynamique a permis l’expression des agents, pour certains un engagement  au sein de cette organisation. Organisation syndicale qu’ils ont découvert ouverte et constructive permettant à chacun de trouver sa place dans le quotidien comme dans la lutte pour le respect de chacun et les valeurs de solidarité la défense des intérêts individuels et collectifs des agents.

La CGT organisera une rencontre des nouveaux élus pour échanger et faire fructifier cette réussite électorale dans l’intérêt bien compris de tous.

Rappel des résultats :

Résultats globaux pour le Comminges : 17 Sièges CGT     2 sièges cfdt      1 siège sud

cliquer sur l’image pour agrandir les résultats

 

 

 

 

 

Au moment où Macron indique vouloir 100 000 fonctionnaires dont 75000 agents territoriaux les agents ont compris que le renforcement de la CGT était nécessaire contre la casse du service public. La CGT est un outil à leur service, indépendante et avec le souci de défendre les intérêts des salariés comme elle l’a fait contre la loi travail.

Moins 75000 agents territoriaux ramené au Comminges c’est moins 130 postes et comme les zones rurales seront davantage touchées on peut compter entre 150 à 200 agents en moins si Macron met en œuvre la politique qu’il préconise.

Cette saignée vient après le regroupement des com com et  la baisse des dotations de  l’état pour les collectivités. Cette baisse (DGF) se concrétisera par moins de crédits pour les travaux et une masse salariale contrainte  dans les deux cas c’est l’emploi qui trinque et la qualité de service rendu aux usagers.

C’est toute cette  politique néfaste du précédent gouvernement critiquée par association nationale des Maires (toutes tendances confondues) que propose de reconduire et aggraver  Macron, le nouveau Président.

Nous aurons besoin d’une CGT forte au service des Agents, du service public et des usagers c’est le message que nous porterons.

Partager cet article : 
Poster un Commentaire
Nom:
E-mail:
Site Web:
Commentaire: